5 gestes et 10 produits zéro déchet pour les débutants

Aujourd’hui, je vous présente un article invité. Odile, du blog Comme un Gardon, a gentiment accepté de faire un article sur le zéro déchet pour les débutants. Le zéro déchet me faisait un peu peur, j’imaginais des concessions impossibles à tenir, un mode de vie totalement en marge et des investissements incroyables à faire. Or, ce n’est pas le cas. Il y a des petits gestes du quotidien qui peuvent aider à reduire nos déchets. Voici quelques conseils, soigneusement préparés rien que pour nous, débutants. 

Je sais que je vais déja adopter plusieurs petits gestes qui pourront tout changer. Et même si on ne peut pas tout modifier d’un coup, on peut y aller petit à petit. Un grand merci à Odile d’avoir joué le jeu et d’avoir réalisé cet article très clair.


Lorsque l’on a la volonté de réduire ses déchets, on ne sait pas forcément pas où commencer.

Les emballages et produits jetables sont partout et font parti du quotidien. Les contourner demande de l’organisation et de la volonté ! Il ne faut pas se cacher que la plupart des produits jetables ont été inventés pour économiser un effort humain, le lavage par exemple, ou le transport…
Cependant, en prenant l’affaire avec méthode, on peut réduire considérablement ses déchets dès les premiers jours. On devient vite plus créatif, plus libre, c’est très gratifiant.

Le plus important est de ne pas se décourager et de ne jamais douter de l’efficacité de ce que l’on entreprend ! 
Je vous propose de découvrir les 5 gestes de base du zéro déchet, à apprivoiser, personnaliser et décliner à l’infini. Ensuite je vous présente 10 produits zéro déchet à adopter de suite pour alléger votre poubelle sans effort.

Refuser 
C’est tout simple : si on vous propose un déchet, déclinez l’offre !

Un sac plastique, un tract, un échantillon, un bidule publicitaire, un gobelet, un produit miniature à l’hôtel, un bonbon, un oeuf Kinder ? Non merci.

Ces 2 petits mots susciteront souvent des questions, profitez-en pour passer le message 😉
Dans la même logique, prenez en considération l’emballage lorsque vous faite un achat, privilégiez le vrac ou les achats au détail et réfléchissez à ce dont vous pourriez vous passer, le superflu pèse lourd dans nos poubelles !

Trier
Lorsque vous devez vous débarrasser de quelque chose, choisissez la bonne option : toutes les choses que l’on jette ne sont pas des déchets voués à l’incinérateur. Un déchet est ce qui ne se recycle pas, ne se réutilise pas et ne se composte pas, en conséquence, en adoptant le tri sélectif, on réduit déjà de beaucoup sa poubelle.
Le papier, le verre et certains plastiques ont généralement des poubelles dédiées et sont recyclés. 

D’autres types de déchets doivent absolument être mis de côté car ils nécessitent un traitement particulier (piles, médicaments, produits toxiques …)
Rappelez vous que chaque déchet bien trié et recyclé rapporte, alors que chaque déchet jeté coûte car incinération et enfouissement sont onéreux et leur impact sur l’environnement dramatique. N’hésitez pas à démonter un objet si une partie de ses éléments peut être recyclée et, en cas de doute, demandez conseil à votre centre de tri.

Réutiliser
Eviter tous les produits jetables et investir dans des alternatives durables. Je détaille plus bas 10 de ces produits mais bien d’autres existent ! L’offre est grandissantes et les impasses se font rares. 

Vous trouverez sur le net plusieurs boutiques spécialisées pour vous équiper, telles “Sans BPA” ou “Hakuna Taka”.
Penser à réutiliser tout ce qui est encore en état d’usage : sacs en papier ou tissu, cartons d’emballage, bocaux, papier cadeau, papier à bulles, élastiques, etc …
Upcycler est une option écologique et créative à laquelle on devient vite accro. Il s’agit de faire du neuf avec du vieux ! Avec un peu d’imagination, on s’aperçoit que bien des choses peuvent resservir, au moins en partie. Pinterest regorge d’idées et de tutoriels, j’en propose moi aussi quelques uns sur COMME UN GARDON (ICI).

Réduire
Pour réduire la masse des déchets, au delà de votre poubelle personnelle, privilégiez les achats d’occasion, faites réparer ce qui peut l’être et pensez à donner / troquer ce dont vous ne voulez plus.

Dans cette optique, achetez de la qualité et prenez soin de ce que vous possédez.

Composter et éviter le gâchis
Les déchets organiques ne devraient jamais arriver dans nos poubelles. 
Choisissez des fruits et légumes bio et ne les épluchez pas, vous augmentez vos apports en vitamines car la plus grande partie d’entre elles se trouve juste sous la peau et part à l’épluchage.

Le livre de Marie Cochard “Les épluchures : ce que vous pouvez en faire” (ICI) est une mine d’informations et d’idées.
Essayez d’en finir avec le gaspillage : achetez moins d’avance, préparez les justes quantités, organisez vous ! 

Si malgré tout, vous avez des restes, nourrissez les animaux ! Chats, chiens, oiseaux, cochons, poules … si vous vivez à la campagne vos restes intéressent certainement quelqu’un. (En ville, oui, c’est plus complexe …)
Enfin, compostez le reste, c’est possible même en appartement avec un lombricomposteur.

Voici 10 produits clef du zéro déchet. Les adopter ne demande aucun effort, aucun sacrifice et présente même de nombreux avantages au delà de la réduction des déchets, tels un meilleur équilibre alimentaire, une plus belle peau ou des économies.

 

#1 le savon solide remplace le gel douche et les nettoyants moussants pour le visage. Sans emballage, meilleur pour votre peau et souvent local car il y d’innombrables savonneries artisanales dans tous les coins de France. Choisissez le saponifié à froid et bio, il convient au visage, au corps et aux cheveux courts. 

#2 adoptez les protections périodiques durables, la cup et / ou les serviettes lavables. Ciao les risques de syndrome du choc toxique et autres joyeusetés et finis les déchets : une cup dure 10 ans et une serviette lavable représente 120 tampons ou serviettes jetables.

Pour choisir le produit qui vous conviendra, rendez-vous ICI !
#3 utilisez des cotons lavables ! Saviez-vous que chaque disque à démaquiller nécessite à la production 5, 26 litres d’eau et 16 grammes de pesticides ? 

Plus doux, plus jolis, plus légers pour la planète et votre poubelle, il existe mille formats et genres de cotons lavables, à chacune son coup de coeur.

#4 le shampoing solide est exactement un shampoing, mais sans l’eau, donc sans l’emballage. 
#5 la brosse à dent en bois est compostable. A raison de 6 à 10 pièces par an, c’est jusqu’à 250 grammes de plastique en moins à l’incinérateur.

#6 ne sortez plus sans votre gobelet lavable ou votre gourde, vous éviterez canettes, bouteilles plastiques et gobelets jetables. Au bureau, installez votre tasse et votre cuillère à demeure.


 #7 abandonnez barres, chips et autres friandises suremballées et passez au bento ! Petit ou grand, étanche ou pas, il y en a pour toutes les situations. Fruits frais ou secs (achetés en vrac), biscuits maison, cubes de légumes, fromages ou tofu … à vous les goûters frais, sains et zéro déchet !

#8 faites vous remarquer lorsque vous éternuez ! Les mouchoirs en tissu sont plus résistants, plus doux, plus chics et durent une vie. 

#9 le tote bag remplace avantageusement les sacs plastique désormais interdits. L’idéal est d’en avoir toujours 2 sur soi ; bien pliés ils prennent très peu de place dans un sac à main.

#10 la pochette à vrac, alliée absolue du zéro déchet, s’utilise aux rayons frais et épicerie en remplacement des sachets kraft ou plastique. A la boucherie ou pour le transport d’aliments humides, pensez aux bocaux !

Retrouvez tous mes articles zéro déchet (ICI) et n’hésitez pas à visiter le site de ZERO WASTE FRANCE afin de vous documenter et / ou motiver (ICI)!

6 commentaires sur « 5 gestes et 10 produits zéro déchet pour les débutants »

  1. Super article !
    C’est un sujet que j’ai traité il y a peu et qui me tient vraiment à coeur : j’essaie de convertir mon entourage en parlant de tri sélectif, de compostage, de vrac, de produits solides…
    Et tu as raison d’insister sur le refus des emballages : c’est trop bête de ne pas utiliser un tote bag ou tout simplement la contenance de son sac à main. Chaque petit geste compte !

    1. Merci Hélène, comme toi j’utilise mon sac à mains quand j’oublie mes sacs. Les petits gestes sont importants même si on a tendance à se dire que tout seul on ne peut pas faire la différence.

Laisser un commentaire