Comment gérer les ballonnements comme un yogini

Je n’aurais pas imaginé commencer un jour un article parlant de gaz intestinal et je dois vous avouer que ce n’est pas pour en déplaire à l’enfant qui sommeille en moi. Aujourd’hui j’aimerais parler avec vous de postures de yoga qui aident justement à libérer de ces petites (ou grosses) gènes.

Nous resterons dans la confidence la plus totale, c’est promis, mais je pense que vous allez adorer les conseils que cet article contient… Imaginez que ce soir vous avez un rendez-vous galant avec votre Jules (il ressemble à Ryan…), soirée Netflix, au calme. Imaginez bien l’embarras si une petite gène venait gacher le moment romantique que vous passez devant V pour Vendetta 😉

photos entrainement _29.jpg

Dans cet article je vous évite l’embarras lié à ces éventuelles pollutions sonores et olfactives. Il vous suffit de faire ces quelques postures de yoga au calme et vous serez libéré.

Ici je vous parle en tant qu’élève de yoga et non en tant qu’enseignant. J’échange avec vous sur ma propre expérience, sur les postures qui aident à la digestion selon moi. Si, comme moi, vous pratiquez le yoga et que vous avez déjà assisté à des cours collectifs, il se peut que vous ayez entendu des petits accidents. Il y a bien une raison à cela, c’est que le yoga, justement, aide…

Allons-y !

Pavanmuktasana (ou apanasana) : C’est LA posture par excellence pour aider dans le domaine, son nom traduit du sanskrit au français signifie “la posture qui enlève les gaz”. Elle soulage aussi le bas du dos.

Les explications proviennent d’un mélange de ce que ma prof m’a dit et de ce site.

Allongez vous sur votre tapis et expirez. Relevez vos jambes à 90 degrés en inspirant.

Pliez vos genoux et ramenez les vers votre poitrine en gardant les chevilles ensemble.

Placez vos bras autour de vos genoux en tentant d’attraper le coude opposé.

Soulevez la tête pour placer votre menton contre vos genoux.

Ustrasana : Ne réalisez pas cette posture si vous souffrez de douleurs au dos.

Placez vous à genou sur votre tapis, genoux largeur des hanches.

Ne contractez pas trop les muscles fessiers mais ils doivent rester fermes.

Pressez vos pieds contre le sol pour être stables.

Inspirez et gonflez un peu la poitrine afin d’améliorer un peu votre posture et commencez à vous pencher en arrière. Vos hanches ne doivent pas bouger.

Vous pouvez ensuite attraper vos talons avec vos mains, si votre dos le permet.

Tenez pendant 10 respirations.

Pour remonter, ne commencez pas par la tête mais par la poitrine.

Les torsions : Toutes les postures qui vous font faire une torsion auront un impact bénéfique puisque vos intestins vont bouger 😉

La torsion la plus simple est la torsion assise.

torsion

Asseyez vous en tendant les jambes. Assurez vous d’être assise à 90 degrés, ce qui implique que vous engagez vos abdos.

Pliez une jambe en maintenant votre dos bien droit.

Inspirez puis amenez le coude opposé à l’extérieur du genou plié en expirant, en tournant délicatement si vous n’avez pas l’habitude. Ne forcez pas.

Restez droit et tenez cette posture pendant 15 respirations si possible.

Marjaryasana et Bitilasana : Vous connaissez peut être cette posture sous le nom de chat et vache.

Placez vous à 4 pattes, mains largeur des épaules et genoux largeur des hanches.

Inspirez quand vous cambrez votre dos en laissant la tête suivre le mouvement.

Expirez quand vous arrondissez votre dos.

Répétez une dizaine de fois ou plus si besoin.

Adho Mukha Svanasana : Vous connaissez cette pose sous le nom de chien tête en bas. C’est une posture très basique.

 

Pour cette posture, pensez à ne pas écarter vos coudes sur le côté. Imaginez qu’un fil tire votre bassin vers le haut et légèrement vers l’arrière. Ne contractez pas vos épaules et votre cou et fixez votre regard vers vos genoux.

Conclusion

Il existe plein d’autres postures pour vous aider mais en voici quelques unes qui devraient déjà commencer le travail. L’idéal, si vous le pouvez, est de commencer par quelques salutations au soleil pour bien vous échauffer et tout mettre en mouvement.

J’espère que ces petites astuces vous seront utiles, bien évidemment rien ne remplace un régime varié et équilibré. Ces postures sont une solution de soulagement mais ne règleront pas le problème en amont.

 

 

 

 

 

7 commentaires sur « Comment gérer les ballonnements comme un yogini »

  1. C’était l’article qu’il me fallait <3 Je testerai tout ça très vite. La première posture c'est vraiment MA posture préféré qui soigne TOUS les maux.
    Maux de tête, mauvais retour veineux, digestion pourrie… 😉
    Merci pour ce super article <3

    1. Merci Mathilde ! Tellement contente que tu aimes et moi aussi c’est une posture que j’adore !! Elle fait tellement de bien ! Bisous xxxx

  2. Bjour, moi qui justement a des soucis de ballonnements ce sont des postures qu’il me fait etje viens de les tester, Merci 😊

    1. Coucou ! Avec grand plaisir je suis ravie que tu aies testé et jespere qu’elles t’aideront avec le temps ^^

  3. THE problème pas glamour du tout ! 😂Mais ce que j’aime c’est que tu en parles sans détour, avec une petite touche d’humour qui fait du bien ! Je m’en vais de ce pas suivre tes conseils.

    PS : J’adorerais déguster tes gourmandises londoniennes… 😉

    Bisous!

    1. Coucou Julie merci pour ta participation et surtout pour ce petit mot trop gentil… je croise les doigts pour toi <3

Laisser un commentaire