Faut-il vraiment arrêter de manger du gluten ?

Avant propos

Vous me demandez souvent si je recommande d'arrêter le gluten. Avec cet article, j'espère répondre à cette interrogation qui se fait de plus en plus pressante. Si vous êtes porteur de la maladie coeliac, alors vous connaissez la réponse à cette question : il faut arrêter. Mais pour les autres ? Si un ami, un jour, vous a dit autour d'une bière que le gluten, c'est mauvais... méfiance. Tout d'abord parce qu'il est peut être sous l'influence de l'alcool, ensuite parce qu'il boit... du gluten !

Petite clarification

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, le gluten est un ensemble de protéines qui se trouvent dans certaines céréales : le blé, l'orge, l'avoine (parfois), le seigle. Les personnes atteintes de maladie coeliac ne peuvent pas en manger sans être très malades. Leur intestin reconnaît alors le gluten comme un ennemi, une menace, et a une réponse immédiate. Il érige une barrière pour ne pas le laisser passer au travers de l'intestin comme le font les autres nutriments. Sauf que cette barrière ne fait pas très bien la différence entre gluten et autres nutriments comme les vitamines et les minéraux.

Récemment, une autre notion est arrivée sur la scène du bien manger, et elle est constamment sous les projecteurs. Il s'agit de la sensibilité au gluten. Baliverne ou fait réel ? C'est une vrai question qui se pose et le débat semble perdurer. Ici je tente de voir avec vous s'il est vraiment nécessaire d'arrêter de manger du gluten.

farines

Sans gluten ≠ sain

Manger sans gluten ne signifie pas manger sainement. C'est même souvent le contraire ! Il vous suffit de regarder la composition des produits industriels sans gluten. Ces produits sont souvent riches en ingrédients chimiques, ou sont plus gras que leur homologue avec gluten. Pourquoi ? Parce que le gluten est une protéine qui a un pouvoir liant assez fort. D'où le pain moelleux avec un mie bien aérée, les brioches presque élastiques... Bref, nous y reviendrons tout à l'heure.

Le "sans gluten" est au "avec gluten" ce que la Bretagne est aux Maldives... C'est cool mais, vraiment, ce n'est pas pareil. Je taquine les fans de Bretagne bien sûr, mais vous comprenez l'idée ? Si vous avez déjà fait des gateaux sans gluten alors vous savez que ce n'est pas pareil, que le gateau est plus friable, qu'il est plus sec, qu'il lève moins... un peu comme les algues dans l'eau, les averse inopinées et les températures pas si chaudes de la Bretagne.

Pour pallier à tout cela, les industriels sont obligés  décident de rajouter des produits pour créer un effet moelleux, moins sec ou moins friable. Allons-y gaiement sur le surplus d'huile (et de palme c'est moins cher s'il vous plait), sur la gomme de xanthan, les protéines de lait ou encore les oeufs (qui ne sont pas souvent des oeufs de qualité).

Enfin, et pas des moindres, les farines sans gluten ont souvent un indice glycémique beaucoup plus élevé (riz, maïs...).

Le sans gluten n'est peut être pas celui que vous pensiez. Maintenant, nous allons voir si vous avez raison d'en manger moins.

brownie

Gluten ≠ poison

Comme je vous l'expliquais donc, le gluten est une protéine, ou plutôt un ensemble de protéines qui ont un effet très intéressant pour la cuisine puisqu'elles permettent de lier efficacement les préparations. Si vous avez déjà fait l'expérience, les pâtes à pain, à gateaux ou autres, qui sont réalisées avec de la farine de blé, sont élastiques et malléables. En revanche, les pâtes à base de farines sans gluten sont... comment dire ? Impraticables ? J'exagère un peu car le bon dosage de différentes farines peut aider à obtenir des résultats satisfaisants. Cependant, le résultat ne sera jamais aussi satisfaisant qu'avec de la farine de blé ou de seigle.

Ces protéines sont-elles un poison pour nous ? Oui pour ceux qui ont la maladie coeliac... Non pour les autres ! En tout cas, pas au départ. Notre corps peut l'assimiler. La sensibilité au gluten est une nouvelle "condition" que l'on a découverte récemment. Et c'est là que tout le débat commence. D'un côté, vous avez les sceptiques, réticents à reconnaître que la sensibilité au gluten est quelque chose autre qu'un nocebo (en gros, c'est dans la tête). De l'autre, les défenseurs de la sensibilité au gluten qui, soit en souffrent soit on les éléments scientifiques pour appuyer son existence.

Sensibilité au gluten ≠ maladie ?

C'est une question qui se pose légitimement. Lorsqu'on arrête de manger du gluten, on arrête automatiquement la malbouffe (burgers, pizzas, frites (elles contiennent du gluten car roulées dans la farine), gateaux industriels, céréales enrichies en sucre...). Ensuite, les aliments riches en gluten se trouvent aussi être ceux qui sont riches en certains glucides qui fermentent dans l'intestin (les FODMAPs).

En outre, les symptômes avancés : ballonnements, diarrhées, constipations, crampes... sont aussi les symptômes de troubles intestinaux. Comment savoir de manière certaine si nous avons cette sensibilité. La science nous permet de détecter la maladie coeliac mais nous permet-elle de mettre le doigt sur cette fameuse sensibilité ? Il existe des tests mais leur efficacité est souvent réfutée.

Une chose est sûre, n'arrêtez pas si vous n'avez pas la maladie coeliac. Si vous voulez tester le sans gluten, alors faites le intelligemment en vous assurant de manger des céréales complètes qui ne contiennent pas de gluten (riz, avoine sans gluten, sarrasin, quinoa...).

gateau chocolat

Gluten ≠ malbouffe

Vous allez penser que je me contredis puisque plus haut je vous dis que si l'on arrête le gluten on arrête la malbouffe. Malbouffe souvent = gluten mais l'inverse n'est pas vrai. Le pain complet est très bon pour la santé et rien ne nous dit qu'il faut arrêter. Au contraire, les céréales complètes sont bonnes pour nous. Manger moins de gluten peut signifier manger moins de céréales complètes.

Cependant, méfiance ! Je vous parlais plus haut de pain élastique. Je vous parle de ces baguettes industrielles, vraiment pas appétissantes, d'une couleur dorée et avec des petits points sur le dessous. Vous pouvez les plier en deux sans qu'elles ne cassent. Pourquoi ? C'est le point le plus important de l'article. Les industriels s'amusent à ajouter du gluten, à l'état pur, dans leurs préparations, pour encore plus de moelleux. Il vous suffit de regarder à l'arrière de certains emballages, vous trouverez alors qu'il y a du gluten ajouté, en plus de la farine.

img_1544-1

La réponse, alors ?

Ma réponse n'est pas tranchée à 100%. Je suis de l'avis qu'il existe cette fameuse sensibilité au gluten, au delà de la maladie coeliac. Si vous faites partie des chanceux qui peuvent manger du gluten sans être malades et avoir mal partout, alors ne vous privez pas. Les aliments riches en gluten sont aussi, souvent, riches en d'autres nutriments qui nous sont essentiels.

À Londres, j'ai fait un test dans un centre spécialisé sur les sensibilités et allergies alimentaires. Le résultat était clair : hypersensibilité au blé et au gluten plus généralement. Quelle mauvaise journée ce fut. Il fallait à présent que je me force à lire les emballages, que je me force à ne plus manger de pain... pire, plus de pizza, ma nourriture préférée. Cependant, cette méthode ne fait pas l'unanimité.

Avant même ce diagnostique, je sentais qu'il y avait quelque chose qui clochait. Fatigue constante, mal au ventre TOUT le temps, mal de tête, mal aux articulations, perte de poids... Mais j'ai passé des années sans savoir ce que j'avais. Un jour j'ai voulu tester sur moi même et j'ai arrêté le gluten pendant 3 semaines. Que dire, tout a changé. J'étais plus en forme, j'étais mieux tout simplement.

Ce que le médecin m'a dit, pour mon cas, est que la consommation de gluten avec mon hypersensibilité mènerait à des carences. Une fois encore, nous sommes tous différents. J'ai l'impression qu'il est plus répandu en Angleterre de faire ce test, qui reste une nouveauté en France. Si vous avez des doutes, consultez une diététicienne ou allez faire le test. Certains porteurs de la maladie coeliac ne sont pas diagnostiqués, ou diagnostiqués très tard...

farines_3

Ce que vous devez retenir de l'article : 

  • Manger sans gluten ne revient pas automatiquement à manger plus sainement
  • Manger sans gluten peut entraîner des carences en bons nutriments
  • Manger trop de céréales contenant du gluten peut causer des ballonnements à cause des FODMAPS
  • Manger sans gluten sans raison peut être dangereux
  • Manger du gluten avec une maladie coeliac ou hypersensibilité peut être dangereux
  • Il vaut mieux consulter un professionnel de la santé en cas de doute

Et vous, comment voyez-vous la chose ? Pour ou contre le gluten ?

5 jours pour rayonner couverture

Promotion sur le Guide 5 jours pour rayonner

À l'occasion de cet article, je vous propose de tester mon Guide pour remettre un peu d'ordre dans votre alimentation ! Il vous suffit d'utiliser le code GLUTEN40 pour avoir -40% ! L'offre se termine ce soir !

7 commentaires sur « Faut-il vraiment arrêter de manger du gluten ? »

  1. Super article qui répond clairement aux questions les plus fréquentes.
    Car le problème d’un(e) mode alimentataire c’Est qu’il faut l’individualiser! Par exemple, je supporte mal le blé. Par contre je digère et assimile bien mieux l’epautre et le seigle. Aujourd’hui je fais attention au blé et aux farines raffinées mais rien ne m’empêche de cuisiner avec des farine d’épeautre maison 😉
    Bravo et merci pour ce beau travail !

    1. Coucou Isa ! Merci pour ton commentaire, je trouve que tu résumes très bien. Au final il faut aussi être attentif à ce que nous dit notre corps. Et en tant que yogi avisée, je suis sûre que tu sais le faire 😉 xxx

  2. Adepte du régime Seignalet qui a changé ma façon de manger, je pense que le problème ne se résume pas à “allergique au gluten ou pas”. Le professeur Seignalet explique que les difficultés de digestion viennent des céréales “modernes” qui ont été modifiées génétiquement au fil des années et que notre organisme, resté assez proche de celui des hommes préhistoriques, ne sait pas métaboliser. D’où les maladies dites “de civilisation “. Dans son livre “l’alimentation ou la 3eme medecine” il explique toutes les réactions chimiques qui se produisent au cours de la digestion et présente les nombreux cas de malades qu’il a guéris en leur faisant modifier leur alimentation. A lire, et je ne touche pas de droits sur le livre 😉

    1. Hello Christelle ! Exactement, d’où, selon moi, ces “hypersensilibités” qui laissent encore certains perplexes. Pour ma part, je ne touche plus aà ces céréales raffinées et je m’en porte beaucoup mieux ^^

  3. Hello Tiphaine! Merci pour cet article instructif – je pense aussi avoir une sensibilité au gluten. Je vis à Londres, ou as tu fait ton test? NHS tout simplement? Merci beaucoup 🙂 Justine x

    1. Coucou Justine !
      J’ai fait ce test dans ma salle de sport à Canary Wharf, Third Space. Il y avait un centre juste à côté de l’accueil qui proposait tout plein de tests. Il me semble qu’ils sont déménagé à la City mais tu peux regarder ^^ Ca t’enlèvera du doute et tu pourras adapter ton alimentation a tes besoins ! xx

      1. Ah super! Merci beaucoup, j’irai demander au centre de Tower Bridge s’ils sont au courant 🙂 bonne journee !! xx

Laisser un commentaire