Monodiète #5 : 3 jours plus tard

Promis c’est le dernier article que je rédige sur le sujet ! Il est important que vous ayez toutes les informations en main pour savoir si vous voulez vous lancer. Vous raconter l’histoire pendant, c’est utile, mais il faut aussi que vous sachiez à quoi vous attendre les jours qui suivent

Une surprise de taille

Après les 3 jours de monodiète, votre système digestif est différent, votre flore intestinale aussi. Il y a des chances pour que vous puissiez vous surprendre. Certaines envies habituelles ne seront plus. C’est le cas pour moi et le café. Ce phénomène est tout à fait incroyable. Je n’aurais pas cru qu’il serait si simple de se défaire de cette envie presque obsessionnelle qui m’envahissait chaque matin. Vous aussi vous pourriez avoir des surprises de ce genre.

En revanche d’autres petites habitudes ne disparaîtront pas. C’est mon cas avec le chocolat le soir devant la télé. Cette manie a eu vite fait de refaire son apparition. Après tout, on a le droit de se faire plaisir aussi. 

Et la digestion ?

Pour ce qui est de la digestion, je dois vous dire qu’il va falloir ménager votre appareil digestif le jour qui suit la monodiète. Le riz complet étant admis pour le jour +1, j’ai voulu m’en faire dès le matin version sucrée… mais pas de riz complet dans les placards ! Je me suis rabattue sur des flocons d’avoine en porridge et… je l’ai regretté. Le porridge reste lourd sur mon estomac le matin, en général, mais là, c’était quelque chose. Depuis, je ne mange plus de céréales le matin, que je remplace par des choses un peu plus digestes. Seuls les zoats passent encore à peu près maintenant !! Si vous êtes dans ce cas, d’ailleurs, faites moi signe en commentaire car je me demande si je suis la seule. 

Il faut que je sois honnête avec vous, je note des ballonnements importants. Je pense que c’est normal et qu’il faut un temps à notre appareil digestif de se réadapter. Ce phénomène dépendra de vous, de votre corps, de votre microbiote (en gros et en simplifié, votre flore intestinale).

Niveau énergie 

Après la monodiète, vous serez certainement beaucoup plus sensibles à vos sensations. C’est mon cas et j’ai remarqué des petites baisses d’énergie lors de la digestion. Il est tout à fait normal d’avoir ces petites baisses d’énergie. Disons que vous serez plus attentifs à ces dernières. À part ça, tout va bien, je me sens pleine d’énergie et je n’ai pas eu de courbatures particulières. 

Trop de sucre ?

Manger des pommes, ça veut dire manger beaucoup de sucres et très peu de protéines et de matières grasses. Ce n’est pas un mode de vie équilibré, nous en convenons. Cependant il s’agit de maintenir ce régime pendant 3 jours et non plusieurs semaines ou mois. Votre corps est donc capable d’y faire face. Votre corps est intelligent et a des réserves, que ce soit pour les graisses ou pour les acides aminés (qui sont les composants des protéines). 

La charge glycémique d’une pomme n’est pas choquante. Elle est un peu plus élevée dans une compote, de par la cuisson, mais vous n’en mangerez pas 3 bols en un repas. 

Image Salades Concombres

Les dangers de la monodiète

Pour une personne en bonne santé, ne suivant aucun traitement particulier et ayant une activité physique normale, la monodiète ne présente pas de danger. Il ne faudra pas maintenir d’activité physique pendant la monodiète, à part du yoga doux. En cas de doute, il est évidemment recommandé de consulter un médecin. Certains seront très ouverts, d’autres beaucoup moins.

Il est existe des cas pour lesquels la monodiète n’est pas une option recommandée. C’est le cas des personnes ayant un IMC bas, comme mentionné dans un article précédent. C’est aussi le cas des personnes qui souffrent de TCA. En effet, dans ce cas, la monodiète n’est PAS une solution car elle ne fera que renforcer une relation malsaine à l’alimentation. 

La monodiète peut aussi être dangereuse si vous avez un petit appétit. En effet, pour puiser une minimum d’énergie de votre alimentation, il va falloir en manger, des pommes ! Si votre appétit n’est pas au rendez-vous, une ou deux pommes par repas ne suffiront pas. Toute dépendra de votre métabolisme.

Au final, je recommande ? 

En résumé, je recommande la monodiète pour toute personne cherchant à donner des vacances à ses intestins. Attention, pour celles et ceux qui partent avec une optique perte de poids, il n’est pas recommandé de se lancer. Oui vous perdrez un tout petit peu de poids MAIS il s’agira d’eau et de muscle. Or, c’est bien la masse que l’on souhaite conserver. Vous avez à y gagner seulement si vous partez avec la bonne vision.  

Les débuts en muscu #1 : 5 conseils pour se lancer

Est-ce qu’il vous arrive d’avoir envie d’aller sur un banc et prendre quelques poids pour vous exercer, mais la population majoritairement à base de testostérone vous impressionne  et vous donne un sentiment de gêne ? Vous avez l’impression que tout le monde vous regarde et que, vu votre corpulence, vous n’avez rien à faire dans cet endroit ?

Lorsque j’ai commencé le renforcement musculaire, j’avais terriblement honte d’y aller. J’étais épaisse comme une feuille de papier. L’idée d’aller dans le coin “muscu” de la salle de sport, avec tous ces mammouths poussant des cris et lâchant des poids de 40kg sur le sol en se regardant avec un air agressif dans le miroir me faisait peur. Je me disais constamment que je gênais. Le pire était quand quelqu’un à coté de moi faisait les mêmes exercices avec 20kg de plus …

salle marrakesh_3

Mais il y a un début à tout, et je me suis vite aperçue que mes impressions étaient des craintes et non des faits. Au fond, si vous fréquentez un peu les salles de sport, vous verrez que la grande majorité des gens y sont pour s’entraîner et ont autre chose à faire que vous regarder. Vous n’êtes pas à la salle pour regarder les autres ? Hé bien dites vous que c’est pareil pour les gens qui s’y entraînent. Évidemment vous croiserez le regard curieux de certains et certaines, mais vous ne pouvez rien contre votre charme irrésistible 😉

Dans cette petite série d’articles, je vais vous emmener avec moi à la salle de sport, et on va voir toutes les bases. J’ai eu la chance d’être assistée par mon copain qui fréquente les salles depuis plus de 10 ans, il m’a tout appris. J’ai tout officialisé en passant un diplôme et zou, je suis prête à vous aider. C’est un plaisir pour moi de partager cette expérience qui a tout changé, j’espère que vous aimerez cette petite série d’articles et que vous les trouverez utiles.

On commence tout en douceur et légèreté, avant de parler plus technique dans le prochain article.

salle marrakesh_14

Voici mes 5 premiers conseils

1- Mettez votre tenue de sport préférée

Ridicule ? Ce conseil doit vous paraître trivial. Ne riez pas et ne m’en veuillez pas trop non plus ! Si vous vous sentez bien dans vos baskets, vous serez plus enclin à essayer de nouvelles choses et à vous lancer. Le jour de la rentrée des classes, nous voulions tous une super tenue pour faire une bonne 1ere impression et se sentir en confiance. C’est pareil pour la salle. Croyez-moi, au bout de quelques semaines/mois, votre tenue vous importera beaucoup moins, mais ça y est, vous serez dans votre territoire !

2- Pour vos premières fois, évitez les heures de pointe

Les heures de pointe à la salle sont souvent le matin, le midi et, surtout, le soir. Le dimanche matin avant 11h est souvent très calme, tout comme le dimanche après-midi. C’est le moment idéal d’aller repérer les machines que vous pourriez utiliser et de voir où se trouve quoi. Si vous êtes obligés d’y aller pendant les heures de pointe, optez peut être pour un cours collectif, ce qui vous permettra d’être cadré (plus sur le sujet en 5-).

3- Trouvez un partenaire ou un coach

Cela peut vous paraître comme un investissement en trop dans votre budget, mais avoir un coach vous aidera. Il connait la salle comme sa poche, les machines et exercices sont son quotidien. Avoir un partenaire vous aidera à oser à deux et à vous assister pour éviter les faux mouvements et les accidents. Un coach vous aidera à maîtriser les machines et les mouvements à la perfection ! Si vous ne pouvez vous offrir qu’une séance, expliquez à votre coach que vous n’allez faire qu’une séance et que vous aimeriez qu’il/elle vous montre les mouvements de base.

En général, les salles vous offrent une séance gratuite avec un de leurs entraîneurs pour s’assurer que vous savez ce que vous faites et qu’il n’y ait pas d’accident. C’est le moment de tester un maximum de machines et de poser des questions en fonction de ce qui vous intéresse.

coffee-flowers-notebook-work-desk-162584

 

4- Venez préparé(e)

Rien de pire que de se retrouver au milieu de la salle, sans savoir où aller ! Ayez un plan dans votre tête, votre téléphone ou même sur un carnet. Je porte avec moi un carnet à chaque séance avec un stylo. Il est rose avec des petites fleurs, mais le ridicule ne tue pas. Sans aller jusque là vous pouvez au moins tout avoir sur votre téléphone. Il y a même des applications pour vous aider à trouver des exercices etc. Pendant un moment, j’utilisais une application qui s’appelle Full Fitness. C’est très utile et permet de faire un programme avec des illustrations.

cours co
Photo par PumpVision

5- Testez les cours collectifs

Cela vous permettra de bénéficier des conseils d’un entraîneur qui, s’il fait bien son travail, vous surveillera un minimum. Vous ne pourrez pas vous attendre à une attention aussi pointue que si vous preniez votre propre coach, mais c’est un très bon début.

Essayez les cours type Body-Pump. Pourquoi ? Parce que ces cours vous font faire tous les mouvements élémentaires en musculation : squat, fente, deadlift, développé couché, bicep curl, tricep push up…. Ce sont des mouvements qui, s’ils sont mal exécutés, peuvent vous conduire à la blessure.

De plus, l’effet de groupe vous poussera de l’avant et vous verrez que vous êtes beaucoup plus endurant que vous ne le pensiez. Après quelques séances, vous aurez les armes nécessaires et un début de confiance perso qui vous permettront de vous lancer tous seuls dans la jungle de testostérone. Il se peut que l’expérience vous plaise énormément.

Conclusion

Voilà 5 conseils… difficile de les sélectionner, je vous ai donné ceux qui, à mon avis, son plus ciblés sur l’aspect pratique des choses. Après il y a des conseils plus classiques mais qui comptent tout autant.

– Mangez à votre faim et adaptez votre alimentation, les besoins d’une sportif ne sont pas les mêmes que les besoins d’une personne sédentaire…

– si vous échouez, les gens de la salle seront les plus enclins à vous comprendre car TOUT sportif passe par là… Même si vous lâchez un poids maladroitement, n’arrivez pas à terminer votre dernière série, tombez….souriez et sachez que c’est NORMAL (si vous avez quelque chose de cassé je ne sais pas si vous y arriverez)

– sur le chemin de la salle, écoutez une musique motivante et vivante, cela vous boostera

– échauffez vous bien et étirez vous a la fin de la séance

– n’ayez pas peur de demander de l’aide !

– essayez de vous concentrer sur ce que vos faites plutôt que sur les biceps de votre voisin 😉

– faites attention aux gens pas malins qui laissent tomber sauvagement leurs poids très lourds sur le sol… ils rebondissent et pourraient finir sur votre pied…

-amusez-vous !

Pourquoi faut-il moudre les graines de chia

Ah, les graines de chia… Même si on ne les a jamais goutées on sait certainement qu’elles sont devenues très populaires. Pour cause, elles ont de très nombreux bénéfices et, après tout, si les azthecs en mangeaient, il n’y a pas de raison qu’on ne le fasse pas… (ah bon ?). Mais alors, si on veut vraiment faire comme eux, il faut regarder comment ils les consommaient ! Là, on s’aperçoit qu’ils les écrasaient. Ces graines étaient utilisées pour de nombreux plats. Il était grand temps de se pencher sur la question, vous ne pensez pas ? Souvent, nous consommons tel ou tel produit pour suivre une mode. Allez, admettons le ! 
Il est tout de même bon de se poser les bonnes questions. 

Ces petites graines méritent tout de même leur succès ! Elles sont riches en acide alpha-linolénique (AAL), substance qui fait partie des acides gras oméga-3. Ce n’est pas tout, elles sont aussi très riches en antioxidants, calcium, protéines et fibres. Elles sont utiles pour les sportifs de haut niveau qui veulent rester hydratés. En effet, elles absorbent jusqu’a 9 fois leur volume en eau.
Bref, vous l’aurez compris, elles ne sont pas négligeables. Si vous souhaitez adopter un régime végétalien sans manquer, les acides gras de ces graines remplaceront ceux du poisson. 


Mais alors, pourquoi les moudre ? 
Une étude a été menée en 2012 sur des femmes souffrant d’obésité. Passons les détails très ennuyeux. Ils voulaient simplement savoir si les niveaux de AAL (mentionné ci-dessus en intro) variaient significativement ou non selon le mode de consommation des graines. Les chercheurs ont comparé les résultats entre les femmes qui avaient reçu des graines entières, moulues et un placebo.  
Surprise (quand on y réfléchit, pas vraiment..) ! Le groupe ayant reçu des graines de chia moulues a vu son niveau de AAL augmenter de 58% en moyenne contre aucune variation significative pour les autres groupes. La messe est dite. 


Mais alors, comment les moudre, me direz-vous ?

Certains utilisent un moulin à café. Honnêtement vous risquez d’avoir le gout du café… ça peut être sympa selon le résultat que vous cherchez, mais je trouve cela assez déplaisant.

Autre solution : les écraser dans un mortier. J’ai pu constater qu’il est difficile de les mixer dans un robot. Elles sont si petites qu’elles ne sont pas brisées par la lame. Peut-être que votre blender sera plus puissant. Expérimentez et vous trouverez votre propre solution. Pour les plus impatients, allez-y au rouleau compresseur ou au marteau peu importe… mais pensez-y 😉

Il n’y a pas que des bénéfices nutritionnels. Côté pratique, elles sont aussi beaucoup plus rapides à gonfler ! J’ai remarqué qu’elles prenaient du volume au bout de 10 minutes, contre 30 minutes habituellement. Elles seront aussi beaucoup plus efficaces dans vos patisseries, puisqu’elles se répandent encore mieux. Et pour les foodies que beaucoup d’entre vous, lecteurs, êtes… il y a un seul désavantage : l’aspect esthétique du pudding qui devient moins attirant. On aime ces jolies petites graines, l’effet esthétique et la couleur du mélange… que de douceur !

A vous de choisir, faites ce qui fonctionne pour vous. Si vous essayez les graines moulues dans vos patisseries, j’adorerais voir le résultat, n’hésitez pas a me faire signe pour que je vois vos réalisations !